Test > Theatrhythm : Final Fantasy
En 2011, Square Enix créa la surprise en annonçant un titre pour le moins inattendu : Theatrhythm : Final Fantasy. Même si l'idée de départ (un jeu de rythme reprenant les musiques emblématiques de la saga) a immédiatement séduit les fans, la presse spécialisée demeurait sceptique quant à l'efficacité et au fan-service proposé par un tel titre. Maintenant que le jeu est sorti, qu'en est-il réellement ?

Une "Fantasy" musicale
La Nintendo DS première du nom proposait déjà des jeux de rythmes efficaces, à l'image de la série Oendan (qui ne sont hélas jamais sortis du territoire japonais), ou encore Elite Beat Agents. Imaginer qu'un jeu de cette trempe puisse intégrer les musiques de la légendaire saga Final Fantasy était un doux rêve, qui s'est vu concrétiser le 6 juillet 2012. Jetons un œil à ce qu'il se passe lorsqu'on insère la cartouche magique dans la console.

L'écran titre nous propose d'emblée plusieurs modes de jeu, dont certains grisés (qu'il faudra débloquer par la suite). Au départ, il vous faudra obligatoirement passer par le mode "Series" pour pouvoir progresser dans le jeu et débloquer les autres modes.



Ce mode "Series" vous propose de parcourir les différents épisodes de la saga (du I au XIII, suites non comprises), dans l'ordre que vous souhaitez. Libre à vous de commencer par le XIII et de finir par le IV, cela n'aura aucune incidence par la suite. Chaque épisode propose 5 musiques en tout (en comptant l'opening et le ending theme, qui font plus office de stages bonus), et chacune de ces musique est d'un type différent. Vous serez donc confrontés aux :

-FMS (Field Music Stage)
-BMS (Battle Music Stage)
-EMS (Event Music Stage)
-Opening et Ending (qui ont un gameplay légèrement différent)


En avant la musique !
Mais avant de vous aventurer dans l'aventure à proprement parler, vous devrez d'abord vous constituer une équipe digne de ce nom. J'entends déjà les deux du fond crier "mais on s'en fiche, c'est qu'un jeu de rythme, peu importe l'équipe qu'on prend, c'est juste pour décorer !". Et bien détrompez-vous. Le choix des membres de votre équipe pourra influer directement sur votre score ou encore sur votre façon de progresser à travers les niveaux. Mieux vaut donc se constituer une équipe équilibrée pour maximiser ses chances durant l'aventure.



Les FMS requièrent d'avoir un leader véloce (du type Tidus ou Chevalier Oignon), pour aller le plus loin possible et ainsi rencontrer plus facilement un Mog et/ou un personnage secondaire en fin de parcours, qui vous donneront de précieux objets.

Les BMS nécessitent d'avoir des personnages puissants (du type Cloud), ou équilibrés (Lightning ou Squall) pour causer de lourds dégâts à vos ennemis, ainsi qu'un mage (comme Terra par exemple) qui pourra vous sauver la mise avec ses sorts de soin.

Quant aux EMS, ils ne nécessitent pas de personnages en particulier, seule votre dextérité et votre sens du rythme pourront faire la différence lors de ces phases.

Une fois votre équipe constituée, l'aventure vous tendra les bras ! Voici donc une explication un peu plus détaillée de ce qui vous attend dans les différents stages :

Les FMS sont des niveaux durant lesquels votre équipe va d'un point A à un point B, de la droite vers la gauche. Pendant leur périple, vos personnages devront bien entendu jouer sur la musique d'exploration propre au titre choisi. Ces niveaux sont en général les plus simples, car les titres joués ont un rythme relativement calme. Attention toutefois, car en mode Challenge (avec les partitions expert ou ultimate) ou Chaos Shrine, même la plus douce des balades peut devenir votre pire cauchemar !



Les BMS sont les stages les plus difficiles du jeu. A moins que vous ne soyez un grand habitué des jeux de rythme en général, vous devriez commencer à éprouver quelques difficultés avec ces pistes dès le mode Series. Inutile de vous dire qu'en mode Challenge et Chaos Shrine, ça devient très rapidement infernal. Durant ces niveaux, votre équipe au complet devra affronter une suite de monstres et autres Boss emblématiques de la saga, le tout sur un air de musique de combat.

Les EMS sont des stages un peu plus calmes : une cinématique (représentant un montage de plusieurs scènes issues du jeu choisi) défile sous vos yeux embués par la nostalgie, pendant que les notes à jouer apparaissent à l'écran. Les seules difficultés de ces niveaux sont de pouvoir bien garder sa concentration sur les notes, et non sur la cinématique en arrière plan; ainsi que de bien faire attention au "trajet" emprunté par ces mêmes notes, qui apparaissent au fur et à mesure, et assez tardivement.

Enfin, les Opening et Ending ont un gameplay sensiblement différent : la tandis que la musique est jouée, des petites notes apparaissent et se dirigent en rythme vers le cristal situé au centre de l'écran. Vous devrez tapoter ce cristal au moment où les notes arrivent en son centre, pour comptabiliser un maximum de "Rhythmia" (qui sont en quelque sorte les "points" du jeu).



Passons maintenant au gameplay à proprement parler. vous avez 3 types de notes à jouer :

-Les rouges, qui doivent être frappées avec votre stylet au bon moment.

-Les vertes, qui sont des notes de type "glissées" : vous devrez frapper et maintenir la note avec votre stylet, jusqu'à la fin de celle-ci, avant de la relâcher à son terme.

-Les jaunes, qui sont les plus difficiles à réaliser : vous devrez glisser votre stylet dessus dans le sens de la flèche, et au bon moment comme toujours.


Selon votre sens du rythme et le moment où vous frapperez les notes, vous pourrez faire des Critical (note parfaitement exécutée), Great (un peu moins bien), Good (timing acceptable, mais votre score chute pas mal)... et les tant redoutées Bad (mauvais timing) ou encore Miss (note carrément ratée). A savoir qu'à chaque Bad ou Miss, votre jauge de HP se met à fondre comme neige au soleil, et une fois à zéro, c'est le game over, et vous devrez recommencer.

Lors des FMS, les notes apparaissent sur une seule ligne, mais elle se déplace dans l'espace de votre écran. Ce déplacement n'a pas d'incidence sur l'endroit à tapoter, mais il faut faire attention lors des notes vertes, car vous devrez suivre la ligne pendant qu'elle se déplace, tout en maintenant votre stylet appuyé sur l'écran.

Lors des BMS, les notes apparaissent fixement sur 4 lignes à la fois (une pour chaque personnage de votre équipe). Vous devrez les frapper et glisser en rythme pour causer un maximum de dégâts à vos adversaires.

Lors des EMS, les notes apparaissent doucement et suivent un chemin prédéfini sur toute la surface de l'écran (elles suivent une ligne qui apparaît au fur et à mesure). Faites attention aux soudains changements de direction de cette ligne, qui peut vous prendre au dépourvu et vous faire rater quelques notes.



Dernier point : à un moment précis de chaque morceau, vous aurez droit à une Feature Zone, qui peut vous octroyer quelques bonus qui diffèrent suivant le type de piste joué. La Feature Zone est une période durant laquelle toutes les notes deviennent argentées, et vous devrez les réaliser correctement pour bénéficier du bonus en question. Une fois le passage argenté réussi, les notes deviennent alors dorées durant toute la période bonus.

En FMS, si vous vous débrouillez bien, vous pourrez transformer votre personnage en chocobo à la suite de ce passage, ce qui augmentera sa vitesse et vous permettra de rencontrer le mog ou le personnage secondaire de fin de niveau plus facilement.

En BMS, vous pourrez invoquer une créature mythique de la saga Final Fantasy (comme Ifrit, Shiva, Ramuh, ou Odin par exemple) pour vous aider lors de votre rude combat.

En EMS, la réussite de toutes les notes argentées prolongera le morceau joué de quelques précieuses secondes, vous permettant ainsi d'augmenter votre score et votre note finale.

Plus qu'un simple jeu de rythme
Mais Theatrhythm ne s'arrête pas à ce mode basique, car il est d'une richesse qu'on ne lui soupçonnait pas au départ. Il comporte en effet un aspect RPG bienvenu, qui rajoute une petite dimension tactique au titre. Outre le fait qu'on doive composer son équipe au départ, les personnages qui la composent gagnent de l'expérience après chaque morceau joué, et peuvent donc monter en niveau. Quand vous atteindrez certains niveaux, vos personnages pourront apprendre des compétences que vous pourrez équiper selon le nombre de points de compétences (CP) qu'il vous reste.



Vous pourrez également équiper un de vos personnages d'un objet en particulier, qui pourra vous aider à franchir des passages difficiles (comme des potions ou des queues de phénix par exemple).

Ensuite, il faut saisir le concept des Rhythmia, qui représentent le système de points du jeu. Quand vous avez fini un morceau, vous êtes automatiquement récompensé en expérience et en Rhythmia. Différents éléments influent sur la quantité de points gagnés : le niveau de difficulté, la longueur de la chaine (nombre de notes réussies d'affilée), le fait d'avoir un personnage du Final Fantasy joué dans votre équipe, le fait d'avoir un objet équipé ou non (sans objet, vous gagnez plus de points), et enfin, il y a un bonus si vous jouez chaque jour (basé sur l'horloge de la console).

Au fur et à mesure que vous jouerez, vous accumulerez ces précieux Rhythmia, qui vous permettront entre autres de gagner des succès, de débloquer des musiques (jouables ou simplement à écouter) ou encore des cinématiques. Parfois, en atteignant un nombre donné de Rhythmia, vous pourrez obtenir un cristal de couleur qui vous aidera à débloquer un nouveau personnage jouable.

Une fois que vous aurez parcouru le mode Series vous pourrez rejouer les pistes dans le mode Challenge. Tout d'abord, vous pourrez les essayer en mode expert, qui augmente la difficulté d'un bon cran (surtout pour les BMS). Une fois que vous aurez joué une piste en expert avec une note de A ou +, vous pourrez la jouer en difficulté ultimate ! Et autant que vous dire qu'à ce stade, on ne rigole plus !



Mais si vous êtes vraiment un dur à cuire, et que vous voulez débloquer plus rapidement les différents personnages jouables pour les intégrer à votre équipe, vous devrez passer par le mode Chaos Shrine. Dans ce mode, vous bénéficiez d'une "Dark Note", qui est en fait une partition contenant 2 morceaux au hasard qui peuvent être de difficultés différentes. Cependant, ne vous attendez pas à une promenade de santé, car les pistes sont souvent jouées en difficulté ultimate, voire pire !

Car pour terminer les 2 morceaux composant la partition (qui est composée d'une musique FMS et d'une BMS) et ainsi remporter les précieux points d'expériences/Rhythmia/cristaux de couleur... il va falloir trimer dur. Vous vous souvenez des notes jaunes avec les flèches (qui sont les moins évidentes à réaliser) ? Et si je vous disais que ces mêmes flèches peuvent tourner sur elles-même en changeant constamment la direction à suivre quand on doit les frapper ? Hé oui, là c'est tout de suite moins rigolo !

Ce mode offre aussi la possibilité de jouer jusqu'à 4 simultanément (en local), avec vos amis. Cela fonctionne de la manière suivante : Vous constituez donc une équipe de 4 (si vous n'êtes que 2, l'ordinateur se chargera de combler les trous), et vous jouez le morceau en même temps. Votre équipe partage également la même jauge de HP, donc si l'un d'entre vous est mauvais et qu'il fait fondre la barre jusqu'à atteindre zéro, c'est le game over pour tout le monde. En revanche, si vous terminez la Dark Note, tout le monde gagne la même expérience et les même objets, comme ça il n'y a pas de jaloux ! Ce mode ajoute énormément de fun au jeu (qui l'était déjà beaucoup), car c'est toujours sympa de faire perdre son pote quand on est mauvais, autant qu'il est jouissif pour lui de vous confronter à une partition à la difficulté abominable pour vous voir perdre vos moyens.



Enfin, vous pourrez profiter de la sympathique option "Streetpass", qui vous permet de créer une carte de joueur, de la décorer avec un personnage de la saga, et de mettre une petite phrase personnalisée. Vous pourrez ensuite y attacher une Dark Note de votre choix, et quand vous croiserez quelqu'un dans la rue (qui possède le jeu) avec votre 3DS, vos cartes s'échangeront automatiquement, ce qui vous donnera la possibilité d'obtenir la Dark Note attachée à la carte du joueur en question.

Une douce symphonie
Mais au delà de la quantité de choses disponibles dans la cartouche, et des nombreuses heures de jeu que vous passerez à vous arracher les cheveux pour pouvoir tout débloquer, Theatrhythm est un jeu à la fois fun, émouvant via la nostalgie qu'il dégage, mais surtout diablement addictif.

L'aspect nostalgique qui émane de chacune des musiques du jeu est un gros point fort pour tout fan de la saga qui se respecte. Jouer sur "Suteki Da Ne" de Final Fantasy X tout en voyant Yuna faire sa cérémonie d'accompagnement, ou verser une larme au lac Macalania dans les bras de Tidus en arrière plan, est une claque. Jouer sur la piste One Winged Angel de Final Fantasy VII tout en mettant des coups d'épée au premier monstre qui se présente en est une autre.

Bien entendu, le jeu ne pourra pas satisfaire tout le monde, car il n'est pas exhaustif en matière de musique. Certains reprocheront la présence de telle piste plutôt qu'une autre, c'est évident. Mais si vous en voulez plus, sachez qu'il est possible de télécharger de nouvelles pistes jouables sur le Nintendo E-shop. Chaque piste vous sera facturée 1€, alors il vaut mieux choisir ses morceaux en fonction de l'importance qu'ils ont à vos yeux, car l'addition peut monter très vite.

Notez néanmoins que le titre propose pas mal de pistes à débloquer si vous accumulez suffisamment de Rhythmia. Donc si vous passez du temps sur le jeu, il vous récompensera comme il se doit, même si les pistes disponibles en DLC ne sont pas déblocable par votre seule persévérance : si vous les voulez vraiment, il faudra obligatoirement passer à la caisse.



Theatrhythm : Final Fantasy est avant tout un jeu destiné aux fans de la première heure, autant de la célèbre saga que des musiques qui la composent. Proposant une difficulté bien dosée (et parfois même très retorse), le titre de Square Enix saura plonger les joueurs de longues heures dans cet univers musical fantastique et addictif à souhait. D'une grande richesse tant au niveau des différents modes proposés que des pistes et autres éléments déblocables durant votre aventure, Theatrhythm est un titre passionnant pour passionnés, un jeu qu'on ne se lasse pas de reprendre, même pour quelques minutes le temps d'une piste, pour ainsi replonger dans ces univers regorgeant de souvenirs chaleureux.

Haut de Page

Retour aux articles

0 membre connecté
0 membre connecté sur KHResort