Le samedi 7 juillet dernier, Shinji Hashimoto et Yoko Shimomura se rendaient à l'édition 2012 de Japan Expo pour célébrer le dixième anniversaire de la série Kingdom Hearts. Nous avons eu l'occasion d'assister à une conférence célébrant le 10ème anniversaire de la série, mais en plus de cela, Square Enix France nous a offert l'immense honneur de questionner ces deux invités de marque pendant une trentaine de minutes aux côtés de nos confrères de Kingdom Hearts Destiny. C'est avec émotion que nous avons posé quelques questions qu'ils ont pu répondre avec simplicité. Nous vous souhaitons une agréable lecture.


  • Tout d'abord, merci de nous accorder de votre temps pour cet entretien. Qu'avez-vous pensé du public présent lors de votre intervention ?

  • Hashimoto : Nous étions très heureux de voir les fans français et leurs réactions, nous pouvions ressentir leur passion. Nous sommes très heureux d'être ici aujourd'hui.

    Shimomura : J'ai été très surprise lorsque je suis montée sur scène de voir autant de personnes m'applaudir, je ne m'attendais pas à un tel accueil. Je suis vraiment très heureuse, merci.

  • La série a donc fêté son dixième anniversaire. Mme Shimomura, en vous remémorant votre parcours de compositrice sur la série KINGDOM HEARTS, que pensez-vous de l'évolution de votre composition musicale ?

  • Shimomura : Mon style de composition pour le jeu-vidéo n'a pas tant changé, il est resté le même, et bien sûr KINGDOM HEARTS a maintenant 10 ans. C'est la première fois que je me retrouve impliquée dans une longue série, une grosse franchise du jeu-vidéo. Bien sûr, d'une certaine façon, ma manière de composer a eu une influence sur des pistes de KINGDOM HEARTS que j'ai déjà faite, mais je pense que cela a pu rendre certains fans enthousiastes durant ces 10 dernières années.

  • Et vous, M. Hashimoto, pensiez-vous que la série aurait une telle longévité ?

  • Hashimoto : Lorsque nous créons un jeu-vidéo, notamment une grosse licence, nous voulons qu'elle perdure dans le temps. Quand nous avons commencé à songer à KINGDOM HEARTS, nous avons discuté avec Tetsuya Nomura, et il a toujours voulu faire une licence que tout le monde pourrait apprécier longtemps. Aujourd'hui, le public aime le jeu et en tire une très grande satisfaction. On retrouve en quelque sorte l'admiration des fans pour le travail de Nomura.


  • Pourquoi avoir pris part au projet KINGDOM HEARTS ? Quelles ont été vos motivations ?

  • Hashimoto : C'est une histoire que beaucoup connaissent déjà. Auparavant, les bureaux de Disney et de SquareSoft se trouvaient dans le même bâtiment. Nous avons rencontré des employés de la branche jeux-vidéo de Disney et nous avons pensé que ce serait bien de faire quelque chose ensemble et de créer un nouveau genre de jeu. Notre passion commune nous a rassemblés, c'est ce qui nous a permis de nous impliquer dans le projet.

    Shimomura : Je n'étais pas impliquée au début. Mes souvenirs sont vagues mais il ne s'agissait pas d'une offre officielle de Tetsuya Nomura. Nous nous sommes rencontrés pour un autre projet, et il a pensé : "Ce serait bien d'utiliser la musique de Shimomura pour mon nouveau projet." Mais il ne s'est rien passé pendant un moment. KINGDOM HEARTS est la première série dont Tetsuya Nomura a eu la direction, et dont j'ai du m'occuper de la composition des musiques de A à Z.

  • Avec le recul, avez-vous des regrets ? Quelque chose que vous aimeriez changer sur KH3D ou un autre jeu KINGDOM HEARTS ?

  • Shimomura : Bien sûr, à chaque fois qu'un projet est terminé, notamment avec KINGDOM HEARTS, j'ai parfois des regrets comme "Oh j'aurai pu changer ceci, ou cela" et le temps passe et quand je réécoute d'anciennes pistes de KINGDOM HEARTS ou de vieilles compositions, je me dis au final "C'était plutôt bien en fait". En général, mes projets se déroulent plutôt bien.

  • Mme Shimomura, une nouvelle OST célébrant le dixième anniversaire a été récemment annoncée. Êtes-vous satisfaite de la liste provisoire de pistes récemment dévoilée sur le site de l'album ?

  • Shimomura : Nous avons demandé aux fans de choisir les pistes qui seront dans l'album. Il y a bien sûr un large choix, et nous sélectionnerons celles qui auront reçu le plus de votes. Ce ne sera pas vraiment difficile de décider, mais je suis sûr que je serai ravi des morceaux choisis par les fans.

  • M. Hashimoto, avez-vous d‘autres projets afin de célébrer le dixième anniversaire ?

  • Hashimoto : Le dixième anniversaire va durer jusqu’au mois de mars de l'année prochaine et je suis aussi chargé du 25ème anniversaire de Final Fantasy. Nous pensons bien évidemment à d'autres manières de le célébrer mais nous ne pouvons rien annoncer pour le moment. Soyez patients.

  • Que pensez-vous de l’accueil des fans européens et nord-américains pour KINGDOM HEARTS ? Est-il différent de celui des fans japonais ?

  • Hashimoto : Il n’y a pas vraiment de différences significatives entre les fans européens et nord-américains par rapport aux fans japonais. En y repensant, les fans japonais - et ils sont nombreux - ne montrent pas vraiment leur passion comme vous et comme les américains. Quand nous rencontrons des fans occidentaux, ils nous montrent toujours leur intérêt de manière très intense, “Oh on vous adore !”. Je pense que c’est la principale différence. La série KINGDOM HEARTS est vraiment très très populaire en Amérique et ce marché est plus important que le marché européen. Lors de concerts où nous jouons des musiques de KINGDOM HEARTS, nous nous rendons compte que le public est varié avec des personnes très jeunes et d’autres d’âge moyen et c’est vraiment une très bonne chose. C’est une anecdote assez amusante mais quand je suis allé en Amérique et que je me suis fait contrôler pour mon passeport, le douanier m’a demandé ce que je faisais dans la vie et je lui ai répondu que j’étais producteur de jeux vidéo. Il m’a alors demandé sur quel genre de jeu-vidéo je travaillais et quand je lui ai répondu FINAL FANTASY et KINGDOM HEARTS, il s’est exclamé “Ah oui KINGDOM HEARTS, c’est un super jeu, je le connais”. Ça m’a permis de voir à quel point la série était populaire.

  • Le gameplay de la série KINGDOM HEARTS est de plus en plus dynamique d’épisode en épisode, notamment tout dernièrement avec la Fluidité pour KH3D. Est-ce que cette sensation de fluidité et de vitesse a influencé la conception des musiques ? Quelle a été votre réaction en voyant la Fluidité en action ?

  • Shimomura : Avant de jouer moi-même et de savoir que la Fluidité serait très rapide et très différente des précédents titres, j’ai composé quelque chose que je pensais suffisamment rapide. En fait, quand j’ai montré mon travail à Tetsuya Nomura, il s’est exclamé : “Non non non, plus rapide, encore plus rapide, on a besoin de quelque chose de beaucoup plus rapide.” J’ai composé une piste complète qui s’est vue finalement raccourcir de trois minutes parce que Nomura voulait quelque chose d’encore plus rapide. Maintenant que j’ai joué au jeu avec ces quelques changements, je suis ravie du résultat.


  • Mr Hashimoto, vous étiez présent lors du Premiere Event KINGDOM HEARTS à Odaiba au Japon. Le public japonais s’est montré très enthousiaste sur place. Avez-vous déjà songé à de tels évènements en dehors du Japon, comme celui d’aujourd’hui ?

  • Hashimoto : Nous sommes bien sûr ravis de faire ce genre d’évènement, et c’était particulièrement bien aujourd’hui. C’était quelque chose d’assez important pour KINGDOM HEARTS. Pour un évènement en Europe, je pense que je demanderai à Square Enix Europe de le prévoir. S’il y a une demande, nous restons à l’écoute.
    L’évènement d’aujourd’hui est le fruit d’une collaboration entre Nintendo et Square Enix, nous étions ravis d’être là et c’était génial. Si d’autres occasions se présentent, nous aimerions beaucoup les concrétiser.
    Bien sûr, l’Europe et le Japon sont différents ; En Europe, différents pays sont impliqués, et il serait donc difficile d’organiser un évènement qui pourrait satisfaire tout le monde. Mais nous le ferons avec plaisir si l’opportunité se présente.

  • KH3D étant déjà sorti au Japon, et tout prochainement en Europe et États-Unis, je suppose que vous songez déjà à l’avenir de KINGDOM HEARTS. Avez-vous des idées, ou des envies pour les prochains titres de la série, aussi bien musicales que pour la production ?

  • Hashimoto : De mon point de vue, si KH3D rencontre un succès auprès des joueurs, nous pourrons créer quelque chose de bien plus conséquent dans les prochains projets. Nous avons besoin de votre soutien.

    Shimomura : La musique dépend du développement du jeu et aussi longtemps que la série continuera, je serai ravi de composer d’autres morceaux pour KINGDOM HEARTS. Si on me le propose, je continuerai bien sûr. Continuez de nous soutenir.


  • Quelle a été votre plus grande difficulté lors du développement d’un jeu KINGDOM HEARTS, aussi bien pour la musique que pour la production ?

  • Hashimoto : Tetsuya Nomura dirige le projet. L’histoire du jeu est plutôt compliquée mais il ne nous communique qu’une seule ligne directrice pour l’intrigue, ce qui ne nous facilite pas le travail. Nous devons également prendre en compte l’avis de Disney puisqu’il s’agit d’une collaboration entre eux et Square Enix. Nous devons ainsi conserver l’esprit des personnages et des mondes de Disney, il est donc difficile de garder un équilibre entre les volontés de Nomura, les personnages de Disney et leurs mondes. C’est la partie la plus difficile dans la série KINGDOM HEARTS.

    Shimomura : Ma réponse sera un peu similaire à celle de M. Hashimoto. C’est assez difficile de composer une musique qui ne troublera pas les joueurs tout en restant amusante à jouer et à écouter. De plus, tous les mondes Disney possèdent déjà leurs propres morceaux et Disney a une certaine vision de ses mondes ; nous ne pouvons donc pas vraiment perturber ni détourner cette vision. Parfois, même si Disney a une image précise de leurs mondes, celle projetée dans KINGDOM HEARTS est différente ; l’équilibre est donc parfois difficile à trouver. La chose la plus importante à laquelle je pense quand je compose un morceau, c’est de le rendre le plus naturel possible. Je dois faire en sorte que les joueurs gardent à l’esprit une image qu’ils peuvent sentir de façon naturelle lorsqu’ils jouent au jeu, c’est difficile.

  • Avez-vous un dernier message à adresser aux fans ?

  • Shimomura : Avant de venir à Paris, j’ai participé aux concerts Symphonic Fantasies à Cologne, en Allemagne, où j’ai rencontré beaucoup de fans. Aujourd’hui, c’est la première fois que je viens à Japan Expo, j’ai rencontré, encore une fois, beaucoup de fans qui avaient l’air vraiment ravis. D’habitude, je travaille seule dans mon bureau donc je n’ai pas toujours confiance en mon travail et je ne suis pas rassurée lorsqu’on écoute ma musique. Mais aussitôt que des fans comme ceux d’aujourd’hui nous font des compliments, ça nous rend vraiment heureux. Merci pour votre soutien que ce soit au niveau de la musique que du jeu, continuez comme ça.

    Hashimoto : Nous allons continuer à créer une saga formidable et sans votre soutien, nous ne pourrons pas le faire. Alors, continuez à nous soutenir comme vous le faites en ce moment, nous l'apprécions beaucoup.



    Nous tenons tout d’abord à remercier Square-Enix France et Sacha, le Community Manager, pour nous avoir permis de réaliser cette interview. Un grand merci également à Yoko Shimomura et Shinji Hashimoto qui ont pris le temps de répondre avec gentillesse à nos questions. Et enfin, un grand merci à nos confrères de Kingdom Hearts Destiny pour le travail d’équipe et l'entraide mutuelle pendant cette collaboration.

    Haut de Page


    Haut de Page

    Retour aux articles

    0 membre connecté
    0 membre connecté sur KHResort