Voilà douze ans déjà depuis la sortie du premier Parasite Eve. Après un Survival-Horror orienté RPG, puis un second volet tourné vers l'action, Aya décide de couper les liens avec ses prédécesseurs pour aller vers l'Action à la troisième personne (TPS) dans ce spin-off très surprenant.


La fin du monde approche.


New York, 2012, la veille de Noël sur l'île de Manhattan, la Terre vit ses pires instants. Le monde est dans un état critique depuis l'apparition des Twisted, formes de vie inconnues à l'humanité. Ces créatures détruisent tout sur leur chemin, ne laissant jamais le corps de leurs victimes. Cachés bien à l'abri dans leur base, Aya et sa bande expérimentent la nouvelle technologie Overdive, qui permet à notre héroine de voyager dans le temps en prenant place dans le corps d'autrui. Seul humaine capable d'utiliser l'Overdive, elle suit les agents du CTI (Counter Twisted Investigation) dans le temps pour détruire la menace, tout en récupérant les fragments de sa mémoire troublée. Aya est une personne très fragile, elle s'implique dans des situations très compliqués et difficiles avec peur et incertitude, mais connaissant l'enjeu, Aya dévoile tout son courage sur le champ de bataille, épaulée par ses quelques compagnons.



Une mise en scène de haute qualité.


Certes, le thème apocalyptique du jeu vous oblige à vous balader dans certains décors très sombres, cependant tout cela est très vite oublié devant la beauté des passages du jeu. Le style graphique rappelle un peu celui de Crisis Core, amélioré bien sûr. Vous pourrez savourer de nombreuses scènes CG, ainsi que d'autres scènes qui poussent les performances de la PSP très loin. Les décors sont assez vides pour la plupart, vous passez dans de nombreux couloirs, qui ne veulent pas vous montrer grand chose hormis les catastrophes provoquées par les Twisted, ainsi qu'eux mêmes. Mais ne vous affolez pas, New York est une grande ville et Aya aura de quoi visiter pour ne pas vous ennuyer. Les personnages sont très bien représentés, jusqu'au moindre détail, de sorte à ce que leurs émotions ressortent sur chaque cinématique. On prend un réel plaisir et une immersion immédiate devant l'acharnement et la volonté de notre héroïne face aux ennemis.


Le jeu reste très fluide sur toutes vos actions, et on oublie très vite ce qui nous entoure pour se concentrer sur les batailles très rythmés et immersives contre les Twisted. La bande son, signée Yôko Shimomura comme toujours pour la série, se fait discrète jusqu'à l'apparition des Twisted où le rythme monte d'un cran et où la musique s'enrichit, bien qu'elle se limite à ceux qui pourront l'écouter tout en combattant. Les bruitages quant à eux, rajoutent une grande immersion au jeu. Que ça soit le bruit des Twisted, les gémissements d'Aya, les cris de douleur de vos compagnons blessés ou les ravages provoqués par ces créatures venues d'ailleurs.


Overdive !


Comme déjà mentionné plus haut, The 3rd Birthday est un jeu d'action à la 3ème personne, où vous contrôlez un personnage que vous voyez entièrement de dos. Revoyons tout d'abord les commandes de base : Aya utilise divers armes de tir pour combattre, elle peut donc viser, tirer et recharger avec ceux-ci. Aya peut aussi utiliser des grenades. En déplacement, Aya ne peut sauter mais peut faire des roulades, et peut utiliser certains éléments du décor comme protection. La visée est automatique et ne peut être modifiée. Vous pouvez déplacer Aya avec le stick analogique, les croix servant à tourner la caméra.


Si le jeu ne se limitait qu'à ça, il serait bien pauvre en contenu mais le système d'Overdive change radicalement la mise. Pendant vos missions, Aya est accompagnée par les agents du CTI. Tout les agents sont répertoriés à droite de l'écran avec leur HP. Grâce à la touche triangle, Aya peut à tout moment et indéfiniment prendre possession du corps de l'un des agent qui vous accompagne. Ce système possède beaucoup d'avantages, il peut vous servir pour éviter une mort certaine ou pour vous déplacer instantanément sur un point stratégique important.
Aya ne peut porter que trois armes sur elle, une quatrième arme est disponible sur chaque agent du CTI, qui rend encore une fois l'Overdive indispensable en cas de manque de munition.
Parfois en visant, une jauge "Crossfire" apparaît sur l'ennemi. Elle permet aux agents de se concentrer sur l'ennemi visé pour ensuite tirer tous en rafale sur celui-ci une fois la jauge remplie. Plus vous tirez sur un ennemi, plus il a de chance de dévoiler son point faible. L'ennemi brille de plus en plus face à vos tirs, et à un certain moment apparaîtra un triangle autour de celui-ci. Si vous appuyez sur la touche Triangle à ce moment là, Aya se projette directement dans l'ennemi pour lui infliger un coup fatal : L'Overdive Kill. Cette commande fait monter la jauge Liberation d'Aya. Cette jauge peut monter aussi si vous subissez des dégâts ou en tirant. Une fois la jauge remplie, Aya libère ses pouvoirs pour une courte durée et utilise deux pistolets à munitions infinies qui inflige de très gros dégâts et facilite l'Overdive Kill.


L'Overdive vous sauvera la mise dans beaucoup de situations, notamment face aux boss où son utilisation est indispensable.
Comme déjà dit, Aya utilise des armes à feu pour se battre. Nous retrouvons plusieurs catégories d'armes à feu : les pistolets, fusils d'assaut, fusils à pompe, fusils à lunette, lanceurs et des armes spéciales. Chaque catégorie possède une grande panoplie d'armes différentes possédant chacune leurs propres caractéristiques, que vous pouvez améliorer en ajoutant divers pièces sur l'arme. Les armes s'achètent en dépensant des BP (Battle Point) gagnés après chaque mission.
Pour continuer dans la customisation, Aya peut s'habiller de divers façons, chaque habit possède son taux de défense. En combat, les vêtements d'Aya se détériorent au fur et à mesure qu'elle subit des dégâts, sa défense chute avec.


Le dernier point important sur le gameplay concerne la modification ADN d'Aya : L'Over Energy. En tuant des Twisted, vous pouvez obtenir un fragment ADN appelé DNA. Les DNA sont des maillons de compétences que vous placez sur un tableau 3x3. Les maillons peuvent donc être verticaux ou horizontaux et vont de 2 compétences à 3. Les compétences sont représentés par des boules d'ADN. Ces boules existent en plusieurs couleurs : Bleu/Vert/Orange/Jaune/Rouge/. Chaque couleur représente soit un bonus de soutien soit un malus. Si vous poser une compétence sur une autre, elles fusionnent pour donner une compétence totalement aléatoire. Les compétences peuvent varier de niveau quand elles fusionnent. Amusez vous ainsi à fusionner celles-ci pour augmenter les statistiques d'Aya, mais sachez que vous ne pouvez pas posséder deux mêmes compétences en même temps, sauf si elles sont côtes à côtes.
Ces customisations peuvent être effectuée avant une mission ou sur certains points de sauvegarde pendant une mission. Aya elle même peut monter en niveau pendant les combats, ces niveaux augmentent vos HP. Votre niveau de maniabilité d'une catégorie d'arme peut aussi augmenter, améliorant l'efficacité de celle-ci.


Le cycle se répète...


L'histoire est répartie en chapitres, et ces chapitres vous proposent une mission principale à accomplir. Pendant une mission, vous avez toujours un ou plusieurs objectifs principaux à accomplir. Mais il y a aussi ce que l'on appelle les "Feats", qui sont des objectifs secondaires tel que "Protégez les citoyens" etc... qui peuvent rapporter des bonus supplémentaire non négligeables. Le projet Overdive, permet à Aya de voyager dans le temps pour enquêter sur divers faits. Le jeu s'amuse à vous balader dans le temps et l'histoire, croustillante à souhait, reste très déroutante sans l'aide des divers dossiers. Aya possède un grand charisme, et évolue très vite au fur et à mesure des évènements. C'est une Aya courageuse, déterminée mais effrayée par le destin qui se dresse sur le champ de bataille pour recouvrer sa mémoire perdue et sauver la Terre d'un sort tragique.
Le jeu possède plusieurs niveau de difficultés, et la première partie se boucle en 7-8 heures. Le jeu se base énormément sur son système de rejouabilité et de bonus. Vous ne débloquerez que très peu du contenu présent dès votre première partie, il vous faudra refaire le jeu multiple fois pour débloquer des armes intéressantes et autres bonus comme les cheats codes. On regrette l'absence de traduction française, qui rend encore plus difficile la compréhension du scénario.




Conclusion


The 3rd Birthday se démarque totalement de ses prédécesseurs en optant pour un jeu orienté action basique incroyablement boosté par le système Overdive. Le scénario saura accrocher un bon paquet de personne qui réussira à suivre la chronologie, malgré le manque terrible de traduction française. Ses graphismes époustouflants et son rythme nous confère une excellente expérience d'action tout au long de l'aventure, mais celle-ci ne sera finie que si vous avez le courage de recommencer le tout encore quelques fois...



Les images utilisées dans ce test proviennent toutes de l'éditeur du jeu.

Haut de Page

Retour aux articles

0 membre connecté
0 membre connecté sur KHResort