Kingdom Hearts Re: Chain of Memories > Test complet


C'est la même chose mais en mieux ! :


Kingdom Hearts: Chain of Memories en avait déstabilisé plus d’un par son tout nouveau système de jeu et ses graphismes en 2D. Alors, la première remarque qu’on pourrait se faire n’est-elle pas : « est-ce que cet opus a bien marché ? ». Et quand on voit ce jeu refait sur PS2, on crie donc évidemment alerte à la tentative purement commerciale de vendre ce jeu.
Mettez définitivement une croix sur ce cliché. Si si, maintenant. Parce que cette adaptation hisse le jeu au niveau d’un vrai KH 1.5, utilisant certains points (bons ou mauvais) des deux jeux l’encadrant pour proposer une toute nouvelle expérience de jeu de qualité dans le monde très apprécié des Similis en manteau noir.



Du pixel à la 3D :


Le jeu commence par, outre son menu et le traditionnel Dearly Beloved, la même cinématique que le jeu original. C’est par la suite que l’expérience devient unique, car le pixel art du jeu s’est bel et bien transformé en des graphismes de type Kingdom Hearts, avec des cinématiques de qualité. On pourra cependant noter qu’il faudra quelques réglages à votre écran pour obtenir une image d’une luminosité et d’une exposition parfaite, en tout cas par rapport à Kingdom Hearts : Final Mix .


Cependant, la modélisation des personnages de Larxene, Axel, Marluxia & Co. est vraiment travaillée. Ainsi, on pourra noter de nombreux détails dans les attitudes des membres de l’Organisation vraiment fidèles à leur caractère.
Les décors, eux, sont des répliques parfaites des décors précédemment vus, avec les mêmes pièges et types d’ennemis que dans le jeu. Il est vraiment agréable de se balader dans les salles de ce jeu en pouvant bouger la caméra.
Seul gros défaut graphique : le retour de la caméra Kingdom Hearts.


En ce qui concerne l'adaptation :


Mais alors, si les décors sont les mêmes, quel est l’intérêt de ce jeu ? Tout d’abord, les nouvelles cartes de lieux qui apportent difficulté et originalité (les salles noires par exemple, sont plongées dans les ténèbres et n’importe quel Sans-cœur peut vous sauter dessus. Vous devrez le combattre en se basant par rapport à ses yeux jaunes qui scintillent dans le noir. De plus, de nouveaux dialogues ont été ajoutés, pour le plaisir des plus grands fans.
On notera aussi que le monde de la Forêt des Rêves Bleus a été entièrement revisité avec des mini-jeux totalement inédits et de qualité (pour ma part, je les préfère à ceux de Kingdom Hearts et Kingdom Hearts II).
De plus, la grande nouveauté est un nouveau mode de combat en Reverse/Rebirth mode qui enrichissent nettement les combats avec Riku. On y reviendra plus tard.


Passons aux combats :


Passons maintenant au point qui a fait gronder de nombreux fans quant au jeu sur GameBoy Advance : les combats. Certes, le combat avec des cartes est toujours présent, mais la 3e dimension nous apporte une toute nouvelle… dimension (oui, c’est le cas de le dire). En effet, le fait de se situer dans un espace 3D avec une grande fluidité nous permet de combattre à la façon de Kingdom Hearts, avec une plus grande maniabilité et un plus grand intérêt dans les combats. En somme, on se fait bien plaisir.


De plus, grande nouveauté, sont intégrés au jeu les commandes réactions (celles déclenchées avec le triangle) qui permettent d’enchaîner des combos puissants. Les invocations sont quant à elles très réussies (et voir Cloud en 3D dégommer votre ennemi, ça justifie l’achat du jeu !).


Ce qui s'écoute :


Avis aux mélomanes, sachez que les titres propres à la console GameBoy Advance ont été remastérisés à la façon Kingdom HeartsI pour notre plus grand bonheur.
Les voix sont quant à elles dans leur version originale et sont donc d'excellentes qualité (et correspondent évidemment bien aux personnages). On pense plus à acteurs qu’à doubleurs, notamment quand on entend les voix de Larxene et de Vexen qui font passer le dédain, le sarcasme et le mépris avec brio. Le jeu est étonnamment complet au niveau sonore, là où on pourrait s’attendre à un jeu juste transposé sur Playstation 2.


Au tour de Riku :


Riku, pour sa part, n'a pas été délaissé grâce au mode Reverse, tout simplement sublime dans ce jeu. Certes, vous allez me dire que c’était déjà le cas sur GameBoy Advance sauf qu’un nouveau mode de combat change tout : il s’agit du mode Duel.
Quand Riku attaque avec une carte de même valeur que celle d’un adversaire, ce mode s’enclenche. Il faut alors breaker le plus de cartes possibles de l’adversaire en un certain laps de temps.


Si vous en avez breaké plus que lui, alors vous enchaînez un méga combo pendant que l’adversaire sera inerte (durant une courte période, néanmoins). Si vous perdez… c’est l’inverse. Lexaeus n’est battable que grâce au duel, ce qui rajoute un certain stress au combat. Et on ne s’en plaindra pas !


Et la durée de vie ? (Conclusion) :


La durée de vie est supérieure à celle de GameBoy Advance, ce qui vous laissera alors pas mal de temps pour profiter de cette histoire qui est plus que jamais d’actualité avec la sortie de Kingdom Hearts 358/2 Days ! De plus, même si la 2D vous gênait et vous faisait perdre du temps, sachez que même si la 3D est plus pratique, la difficulté est rehaussée (un mode Expert !) et prolonge ainsi la durée de vie...


En conclusion, cette refonte de l'opus GameBoy Advance est un must-have. Il s'agit bien là d'un jeu à part entière, d'une excellente qualité et qui devrait séduire tous les fans du jeu. Indispensable à tous les fans, recommandé à ceux qui n'ont jamais joué à l'opus sur GameBoy Advance et fortement conseillé à ceux qui l'ont aimé.
Square Enix ne signe pas là un titre à but commercial, mais bien un cadeau pour tout fan de la saga.

Les plus : Les moins :
- Des graphismes soignés
- Des combats améliorés
- Plus de difficulté en mode Expert
- Caméra capricieuse
- Pas de mode critique
- Pas de nouveaux mondes
8/10

Réalisation du test par Fazz à partir de la version japonaise

Haut de Page

Retour aux articles

0 membre connecté
0 membre connecté sur KHResort